Giorgio di Chirico - Gli Archéologi

Giorgio DI CHIRICO
Gratuit

dill-img

Giorgio di Chirico
Né à Volos (Grèce) en 1888. Mort à Rome (Italie) en 1978.

Après la mort de son père, Giorgio, son frère et leur mère quittent Athènes pour Munich, en passant par Turin puis à Paris où le jeune Giorgio expose en 1912 au Salon d’automne, il rencontre les artistes surréalistes et dadaistes, Apollinaire, Picasso, Braque, Derain et Brancusi.
En 1918, il s’installe à Rome où il rejoint les groupes futuristes et dadaistes.
En 1919 à Rome puis à Milan en 1921, il présente ses peintures métaphysiques sans vrai résultat.
A Paris, puis à la Biennale de Venise de 1924, il remporte ses premiers lauriers.
En 1925, il expose à la galerie Rosenberg de Paris, provoquant la rupture définitive avec les Breton.
En 1929 il est engagé par Diaghilev pour créer le décor et les costumes de son ballet « Le Bal ».
A New York de 1935 à 1938, il remporte enfin un immense succès.
Dès 1939, il se réinstalle en Italie.
En 1974 il est élu membre de l’Académie Française des Beaux-Arts.
En 1978 après sa mort, il est enterré dans la crypte de “San Francisco a Ripa” dans le Trastevere.
Pour sa seconde femme, Isabella, en 1956, il réalise une grande broche en or et diamants surmontée par 3 grandes perles qui encadrent son sujet favori « Les Archéologues ». Dès 1970 il produit , pendant sa période néo-métaphysique, une série de bijoux en argent représentant les thèmes principaux de ses peintures, muses, archéologues, troubadours, chevaux, masques et corps humains sans visages, mais tous nommés d’après la mythologie grecque, Hector et Andromaque, Oreste et Pylades, les héros de ses mondes métaphysiques. A sa mort, tous les bijoux n’avaient pas été produits et sa veuve a autorisé la production des bijoux jusqu’à épuisement des éditions…


Légende :

Gli Archéologi, vers 1972
Pendentif – Argent
5.5 x 5 cm
Édition Gübelin de 150
Coll. Diane Venet

Besoin d'aide ? Contactez-nous Laisser un avis

Catégories : , , .